Albert Uderzo – France

Illustrateur et dessinateur de bandes dessinées français, Albert Uderzo commence très jeune à travailler dans l’édition.

En 1950 il rencontre le scénariste René Goscinny et cofonde neuf ans plus tard le magazine Pilote dans lequel sont publiées, la même année, les premières planches d’Astérix le Gaulois, l’un des monuments de la bande dessinée.

Connues dans le monde entier, les aventures d’Astérix ont été traduites dans 107 langues et vendues à 350 millions d’exemplaires. Les derniers albums parus de ses aventures sont les plus gros tirages de l’histoire de la bande dessinée européenne.

Au-delà du célèbre petit Gaulois, Albert Uderzo déploie des styles très différents toujours empreint d’un sens aigu du gag visuel.

Il est une référence incontournable pour les dessinateurs et animateurs actuels.

“Pendant toute ma jeunesse j’ai eu le désir et l’espérance de vivre ma vie professionnelle dans un pays dont certains artistes m’ont donné le goût et l’envie d’entrer dans la forme artistique que j’avais choisie. Ce pays s’appelle les USA et mon vœu profond était de chercher à m’y établir, afin de rejoindre naïvement ceux qui me servaient de modèle.

Fort heureusement, la vie m’en a empêché, car ce grand pays qui se vante d’être le modèle de la démocratie a toujours voulu éviter de reconnaître un droit de suite à ceux dont ces droits sont dévolus. Prenons un exemple : si Astérix était né dans un journal américain comme le sont généralement les personnages d’un ” cartoon “, il aurait alors définitivement appartenu à l’agence dite ” Syndicate” qui représente l’artiste aux responsables de la publication et de ce fait, s’octroie tous les droits.

Merci à Toutatis de nous avoir évité cela et merci à tous ces pays dont la France, qui eux, permettent ces droits de suite à tous les artistes.